Circul 
Agronomie

Monoprix

Approvisionnement durable

  FRANCE

Web: www.monoprix.fr

Contact: kviel@monoprix.fr

Localisation: Clichy, France

Secteur: Vente et services

Date de création: projet lancé en 2012

Date de rencontre: Mars 2018

Stratégie d’entreprise en faveur de l’environnement.

Aperçu

Monoprix est une enseigne française, fondée en 1932, proposant des produits alimentaires, des cosmétiques, du prêt-à-porter et des produits pour la maison. En 1990, l’entreprise a été l’une des premières à s’engager dans une démarche de développement durable et à proposer des produits issus de l’agriculture biologique dans ses magasins.

Depuis, Monoprix poursuit ses engagements en faveur de l’environnement et a lancé une nouvelle feuille de route en 2012 concernant leur stratégie RSE jusqu’à l’année 2020. Elle s’oriente autours de 4 grandes actions stratégiques :

– ECONOMIE : réaliser 10% du chiffre d’affaires à partir de produits biologiques, équitables, éco-labellisés ;

– ENVIRONNEMENT : diminuer de 20% les émissions de gaz à effet de serre par euro de chiffre d’affaires (par rapport à 2008) ;

– SOCIETE : atteindre 80% des collaborateurs qui recommanderaient Monoprix en tant qu’employeur ;

– SOCIAL : donner l’équivalent de 6 millions de repas chaque année à des associations.

L’originalité du groupe est de sensibiliser ses clients au développement durable et à l’environnement de manière ludique et amusante (Figure 1).

Figure 1. Publicité de l’enseigne sensibilisant ses clients au recyclage

  • 7,1% du chiffre d’affaire, en 2017, est réalisé grâce aux produits responsables¹;
  • En 2017, 65,1% des déchets d’activité ont été revalorisés (carton, os et suifs, biodéchets, plastique et bois) dans l’ensemble des établissements ;
  • En 2017, le montant global des dons de marchandises alimentaires est de 9,1 millions d’€, soit l’équivalent de 6,2 millions de repas.
  • Approvisionnement durable
  • Économie de la fonctionnalité
  • Recyclage
  • Allongement de la durée de vie

Démarche de l'économie circulaire

Monoprix possède une politique de développement durable globale, nous nous focalisons dans cet article sur les démarches en lien avec l’économie circulaire.

  • Monoprix Tous Cultiv’acteurs

Lancé en juin 2016, ce projet vise à accompagner 33 maraîchers conventionnels vers des pratiques agricoles plus durables. Ces agriculteurs s’engagent à atteindre le label Bee Friendly², en 3 ans, avec l’aide d’experts agricoles. En contrepartie, ils obtiennent une meilleure valorisation financière de leur production. L’initiative est arrivée en magasin en février 2017, elle représente 15 filières de fruits et légumes et 13% du chiffre d’affaire du rayon.

  • La pêche responsable

Depuis 2011, Monoprix ne commercialise plus d’espèces de poissons pêchés en eau profonde et depuis 2016, différentes espèces de poissons bio sont disponibles dans les rayons poissonneries. En 2018, tous les poissons sauvages seront labellisés Pavillon France ou MSC (conseil pour la bonne gestion des mers) et tous les poissons d’élevage seront labellisés bio ou issus des filières responsables Monoprix.

  • Les produits locaux “Made in pas très loin”

Monoprix travaille avec plus de 450 producteurs locaux, à moins de 160 km du lieu de vente, afin de privilégier les produits régionaux et de saison, de limiter les transports et de promouvoir l’économie locale.

  • Partenariat avec l’entreprise SEB

Dès septembre 2018, 5 magasins Monoprix lanceront un service de location de 5 types d’appareils ménagers SEB via une plateforme en ligne. SEB est également en partenariat avec une entreprise d’insertion (ENVIE) qui s’occupe du nettoyage des appareils après utilisation.

  • Revalorisation des déchets d’activité

Tous les magasins Monoprix trient à la source tous les déchets ayant une filière de valorisation : papier, carton, matières plastiques, bois, os et suifs, déchets alimentaires et huiles alimentaires usagées. Les enseignes privilégient les filières de recyclage les plus locales possibles.

Il n’y a pas de réelle politique d’éco-conception mais un développement de cette démarche est en cours pour la nouvelle gamme de produits biologiques : Monoprix Origines.

  • Réduction des déchets clients

Conformément aux obligations légales, Monoprix a mis en place la collecte des déchets de ses clients, en lien avec les éco-organismes agréés par l’Etat.

    • Shop&Give

Depuis juillet 2017, les clients ont maintenant la possibilité de remettre au livreur, au moment de la livraison de leurs courses à domicile, des piles et ampoules usagées ou encore leurs denrées périssables encore consommables mais excédentaires (Figure 2). Le concept va s’étendre prochainement aux textiles et aux déchets de salle de bain.

Figure 2. Publicité présentant le principe de Shop&Give

    • Citeo – Eco-emballages

En mars 2018, une campagne de recyclage des bouteilles plastiques a été initiée, pour une période de 3 ans dans 8 magasins, à Paris et Marseille (Figure 3). Elle offre la possibilité aux clients de ramener leurs bouteilles en magasin, en échange ils obtiennent un bon d’achat (un centime par bouteille) ou peuvent choisir de faire un don à une association (secours populaire). En effet, en moyenne à Paris et à Marseille 1 bouteille sur 10 est recyclée contre 1 sur 2 à l’échelle nationale.

Figure 3. Publicité pour inciter à recycler la bouteille plastique

    • Vente en vrac

Depuis 2011, les fruits et légumes bio sont vendus en vrac dans plus de 80 magasins. Et depuis 2014, les fruits secs bio en vrac sont venus étoffer l’offre dans une centaine de magasins en France.

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire

 

    • Confitures Re-belle

Entreprise d’insertion anti-gaspi basée en Ile de France, Re-belle fabrique des confitures de saison à partir des invendus de fruits et légumes de certains magasins Monoprix. La collecte s’effectue dans 20 magasins et la vente a lieu dans 100 magasins dont Monoprix ainsi que des hôtels et épiceries fines dans Paris. Les pots sont vendus à 3,90 euros l’unité. Néanmoins, l’estimation des quantités requises pour approvisionner correctement les 100 magasins est à améliorer, un déficit de 30% en produits a été récemment observé.

    • Too good to go

Il s’agit d’une application permettant de mettre en lien des entreprises possédant des invendus alimentaires avec des clients prêts à les acheter, le jour même, à prix réduit. Monoprix est train de tester l’application, elle lui permettrait de compléter leur revalorisation des invendus lorsque les associations de collecte, comme les banques alimentaires, ne passent assez souvent pour écouler les invendus.

    • Banques alimentaires et Disco soup

Tous les magasins Monoprix ont un partenariat avec les banques alimentaires et/ou Disco Soupe, leur permettant de donner leurs invendus alimentaires. Disco soupe a la particularité de distribuer de la soupe lors d’événements festifs et grand public.

  • Dons et collectes aux associations solidaires

Depuis 2017, l’ensemble des magasins Monoprix donnent leurs marchandises non alimentaires à la fin de chaque période de soldes, soit 2,4 millions d’euros de marchandises, majoritairement à destination de la Croix-Rouge en Île-de-France, d’Emmaüs ou du Secours populaire en province.

Par ailleurs, les consommateurs peuvent participer à ses dons grâce aux collectes organisées par Monoprix, en collaboration avec des associations de réemploi comme Rejouet (association qui remet à neuf les jeux et jouets collectés et qui propose ensuite des animations amusantes), Relai (le textile collecté est transformé en isolant thermique ou en chiffon) ou encore Emmaüs (pour la récupération des fournitures scolaires).

approche de développement durable

Toutes les actions mises en place permettent à l’enseigne de réduire ses émissions de CO2 :

  • L’accompagnement des producteurs vers une agriculture durable, préservant également la biodiversité terrestre et marine, la qualité des sols et des cours d’eau ;
  • L’approvisionnement local, en limitant le transport des marchandises ;
  • Le recyclage des déchets, en limitant l’incinération et en favorisant le compostage ;
  • La revalorisation des aliments invendus et des objets dont nous n’avons plus l’usage, plutôt que de les jeter et de les brûler.
  • Les produits responsables ont représenté la majeure partie du chiffre d’affaire en 2017, s’élevant à 299 millions d’euros uniquement pour ces produits, 18% de plus qu’en 2016. De plus, 97 % de ce chiffre est réalisé à partir des produits biologiques.
  • Bénéfices indirects réalisés grâce à l’image “durable” de l’enseigne, incitant les clients à consommer ses produits.
  • Par exemple, la mise en place du service de collecte des déchets Shop&Give, complémentaire à la livraison,  n’a pas engendré de coût supplémentaire de transport.
  • Soutien à l’insertion sociale ;
  • Accompagnement pour une juste rémunération des producteurs ;
  • Accès à certains produits de meilleure qualité nutritionnelle ;
  • Collaboration avec des associations caritatives de redistribution d’invendus ;
  • Sensibilisation à la consommation responsable et au développement durable ;

 

En 2017, financement de 23 projets associatifs par la Fondation pour un montant de près de 221 000 euros.

Reproductibilité & perspectives d'évolution

De nombreuses initiatives sont déjà réalisées dans d’autres groupes et chez d’autres commerçants comme l’utilisation de l’application Too Good To Go, le don d’invendus alimentaires à des associations caritatives, etc.

L’ensemble des initiatives présentées pourraient être reprises par d’autres entreprises, néanmoins certaines d’entre elles sont coûteuses et ne génèrent pas forcément de bénéfices. Il s’agit d’un parti pris, possible pour une grande entreprise, qui permet de fidéliser les clients qui ont à coeur la protection de l’environnement et sont à coupler avec des initiatives génératrices de revenus (vente de produits responsables).

  • Grande enseigne agroalimentaire, fortement consommatrice d’énergie (maintien de la chaîne du froid) et proposant des produits à forte empreinte carbone ;
  • Une valorisation accrue des déchets d’activité est possible, elle était de 65,1% en 2017 ;
  • Utilisation de nombreux emballages plastiques qui pourraient être réduits en proposant des éco-emballages et en développant davantage la vente en vrac.

Lancement d’une nouvelle gamme de produits issus de l’agriculture biologique, tenant compte de l’origine des produits : favorisant les producteurs locaux et de qualité tout en utilisant des eco-emballages.

Lexique

  • Produits responsables¹ produits issus de l’agriculture biologique, du commerce équitable ou bénéficiant d’un label environnemental.
  • Bee Friendly²  = Ce label vise à promouvoir les systèmes de production respectueux des pollinisateurs. Pour plus d’information : http://www.certifiedbeefriendly.org/.

Copyright CirculAgronomie 2020