Circul 
Agronomie

EtNISI

Approvisionnement durable

    FRANCE

Web: http://www.etnisi.com/

Localisation: Lille, France

Secteur: Manufacture – Transformation

Date de création: 2017

Date de rencontre: Mars 2018

Utiliser des déchets issus des secteurs de la déconstruction et de l’agroalimentaire pour produire une large gamme d’objets.

Aperçu

EtNISI est une entreprise créée en 2017 par Espérance Fenzy et qui compte quatre personnes en 2018. Espérance Fenzy a travaillé dans le BTP pendant 10 ans. Au cours de sa carrière, il a pris conscience de la quantité effarante de déchets produits par le secteur de la déconstruction en France: 71 millions de tonnes de déchets inertes ne sont pas revalorisés ou réutilisés.

Fort de ce constat, il quitte son travail pour se consacrer, pendant 1 an, à la recherche d’un procédé permettant de recycler ces déchets industriels et lutter contre le gaspillage. Il développe ainsi un procédé permettant de fabriquer n’importe quel objet, composé à au moins 75% de matériaux recyclés: tables, chaises, carrelage… Cela à partir de tous types de matériaux, qu’ils soient issus du secteur du BTP comme de l’agroalimentaire. Ce nouveau produit est nommé le “Wasterial©”.

 

  • La France produit 227,5 millions de tonnes de déchets par an (dont 80% du secteur des travaux publics)
  • 2014 : 61% de déchets inertes redirigés vers d’autres chantiers ou structures de valorisation (71 millions de tonnes de déchets pas réutilisés ou valorisés)
  • 75% : proportion minimale de matériaux recyclés dans les objets produits chez EtNISI
  • Produit le plus fabriqué par l’entreprise : carrelage 60x60cm
  • Capacité de production de l’usine EtNISI = 1,2 tonnes de matériel de récupération par jour (soit 1000m2 de carrelage/jour)
  • 4 t de coquilles de moules récupérées à la Braderie de Lille, transformées en carrelage
  • Approvisionnement durable

EtNISI s’approvisionne durablement en utilisant des ressources qui ont déjà été produites et déjà servies, l’entreprise n’utilise que très peu d’autres ressources pour produire ces objets.

  • Éco-conception 

L’entreprise a mis au point un procédé qui permet de fabriquer des produits avec au moins 75% de matière recyclée pour n’importe quel matériau utilisé : “Wasterial©”. Elle minimise par là l’impact que pourrait avoir le produit lors de sa conception : les objets produits ne requièrent pas l’extraction de nouvelles ressources, le process permet de retransformer des matériaux déjà existants en nouveaux biens.

  • Écologie industrielle et territoriale 

La diversité des matériaux récupérés par EtNISI (béton, pierre bleue, brique rouge, marc de café, houblon, coquilles de moules…) permet d’organiser un réseau de récupération des déchets qui touche différents secteurs comme les travaux publics et le bâtiment, la restauration et municipalités. Ces différents acteurs se mobilisent donc pour limiter leur production de déchets et ainsi leur offrir une seconde vie avant de les revendre localement aux particuliers et entreprises.

  • Fin de vie / Recyclage 

Les matières premières récupérées par EtNISI sont des matériaux souvent produits en grande quantité et pas forcément évidents à recycler. Grâce au procédé mis au point par l’entreprise, ces matériaux sont alors réemployés et re-transformés pour produire des nouveaux objets qui à leur tour seront soumis à ce même process pour produire de nouveaux objets et ainsi de suite. Une boucle de recyclage est ainsi créée à partir de matériaux initialement destinés à la poubelle quand ils arrivent en fin de vie : leur durée de vie est donc fortement prolongée tout en évitant le gaspillage de matières premières précieuses.

fonctionnement du projet

EtNISI a développé un procédé permettant de fabriquer n’importe quel objet composé à au moins 75% de matériaux recyclés, le “Wasterial©”. La particularité du process est qu’il est le même quel que soit le matériau utilisé. Ainsi, EtNISI développe des solutions à partir de béton, de pierre bleue, de brique rouge, mais aussi à partir d’éléments tels que le marc de café, de houblon ou des coquilles de moules.

En partenariat avec la mairie de Lille et d’Esterra, l’entreprise a récupéré les 3 tas de coquilles de moules produits lors de la Braderie (environ 4 tonnes) et est en phase d’élaboration d’un matériau à partir de celles-ci.

La circularité au centre du projet EtNISI

 

Le produit final est donc composé uniquement de matériau recyclé et de liant organique. De plus, le Wasterial est lui-même réutilisable. Les caractéristiques des produits réutilisés pour la fabrication des objets sont responsables des propriétés physiques du produit final: ainsi, les proportions de liant et de matériau sont particulières à chaque type de produit selon l’usage que l’on veut en faire. Une autre valeur de l’entreprise est la localité: EtNISI récupère des matériaux locaux pour les transformer à proximité et les revendre à des entreprises ou particuliers de la métropole. Ainsi, l’entreprise a comme modèle la création de micro-usines 250m2 présentes partout en France.

approche de développement durable

Actuellement, les matériaux du bâtiment non revalorisés sont enfouis. L’initiative de EtNISI permet de leur donner une nouvelle vie et donc de limiter l’extraction de nouvelles ressources pour leur production: comme dit précédemment, cela se chiffre actuellement à 1,2 tonnes de matériel par jour mais est voué à croître dans les années à venir.

Avant la commercialisation des produits, des tests environnementaux sont effectués car il s’agit de matériaux recyclés. Cela est la seule limite à l’utilisation de certains matériaux de base. Par exemple, il est impossible d’utiliser des ampoules car celles-ci ne passent pas le test de lixiviation.

Enfin, la création d’usines locales proches des métropoles permet de limiter au plus les coûts et la pollution liés aux transports.

L’élimination des déchets inertes du BTP coûte environ 7€/tonne. Les déchets ménagers, en particulier ceux tirés de l’agroalimentaire, coûtent eux plus cher: les coûts de traitement d’une tonne de déchets incinérée s’élève à environ 80 € HT (chiffre établi sur l’année 2006).

Ainsi, recycler ces matériaux à grande échelle permet de faire d’importantes économies, d’un point de vue environnemental mais aussi économique, pour la société dans son ensemble.

Chaque matériau recyclé à sa propre histoire: en les recyclant dans de nouveaux usages, EtNISI cherche aussi à créer un lien entre leur utilisation passée et future. Ainsi, un exemple de valorisation est l’utilisation du houblon pour créer le futur carrelage d’une brasserie, ou encore réutiliser de la pierre bleue, un matériau traditionnel pour les maisons du Nord, pour les inclure dans les intérieurs.

Reproductibilité & perspectives d'évolution

Le process est très standardisé. Les phases R&D sont nécessaires pour chaque nouveau matériau à tester, mais EtNISI a prouvé que les possibilités sont quasiment infinies.

Le Wasterial© se situe dans les prix du marché haut de gamme: 45€ par mètre de carrelage fait à partir de pierre bleue, ce qui représente un prix classique pour du matériau de qualité. L’entreprise établit aussi des partenariats avec des grandes entreprises. Cette solution, en plus d’apporter des bénéfices environnementaux, est donc viable économiquement.

Aujourd’hui, la volonté de Scale est d’augmenter ses capacités, en collectant plus d’écailles pour pouvoir produire en plus grandes séries. Cela permettra d’augmenter en productivité et ainsi proposer des prix raisonnables. 

Scale a la volonté de développer des matériaux à partir d’autres coproduits de la mer. Par exemple, les algues rouges, riches en collagène et qui ont des débouchés dans l’industrie biopharmaceutique.

Lexique

Les déchets inertes sont des déchets qui ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune réaction physique ou chimique. Ce type de déchets représente 80 % de la production de déchets du BTP.

Liens

Copyright CirculAgronomie 2020