Circul 
Agronomie

Brussels Beer Project

Approvisionnement durable

    BELGIQUE

Web: www.beerproject.be/fr

Localisation: Bruxelles, Belgique

Secteur: Transformation

Date de création: 2013

Date de rencontre: Septembre 2016

Une bière à partir d’invendus de pain.

Aperçu

Le Brussels Beer Project est une brasserie collaborative née à Bruxelles en 2013. Ce projet est né de la volonté de jeunes brasseurs de « dépoussiérer l’industrie brassicole », c’est à dire de réaliser des bières originales en séries limitées, au gré de leurs envies et surtout en impliquant une communauté d’aficionados.

Depuis la création en 2013, la brasserie proprement dite a été construite en 2014 à l’occasion d’un crowdfunding. Puis, en 2015, un centre de dégustation et de vente a été installé. Aujourd’hui, 4 bières sont brassées toute l’année, auxquelles s’ajoutent les bières du mois, qui sont éphémères.

  • 10 employés
  • 500 hL/an de Babylone
  • 7000 hL de bière au total
  • 28 bières originales créées en 2016
  • Approvisionnement durable

L’entreprise récupère des invendus de pain à l’échelle locale pour fabriquer de la bière tout en diminuant la quantité de malt nécessaire à sa fabrication.

  • Recyclage

Grâce à Brussels Berre Project, le pain invendu ou rassis est recyclé et valoriser à nouveau à travers de bonnes bières belges.

démarche de l'économie circulaire

Le Brussels Beer Project est une brasserie « collaborative », c’est à dire que chacun peut soumettre une idée de bière inspirée d’un film, d’une musique, d’un fruit… sur une plateforme internet. L’idée est soumise à un vote des internautes, et a bière gagnante est brassée par son auteur et les maîtres brasseurs. Mais les bières du BBP sont éphémères : en tout, une trentaine de bières sont créées tous les ans. Seules quatre bières sont produites en permanence.

Parmi elles se trouve la Babylone, dont 20% du malt est remplacé par des invendus de pain.

 

Fonctionnement général du projet

La création de la Babylone permet de valoriser des invendus de pain blanc qui auraient été jetés autrement. Le procédé qui transforme le pain en substrat utilisable en brasserie a été mis au point progressivement, et permet aujourd’hui de remplacer 20% du malt nécessaire par du pain.

La Babylone a de multiples retombées positives, puisqu’en plus de limiter le gaspillage alimentaire, elle a permis de créer un emploi de réinsertion.

approche de développement durable

Par son impact anti-gaspillage, la Babylone contribue au développement durable.

L’utilisation d’invendus de pain —acheté à moindre coût— permet de réaliser des économies pour la brasserie.

La transformation du pain nécessaire à son utilisation en brasserie a conduit à la création d’un emploi à temps plein. Les membres du Brussels Beer Project ont décidé de mettre à profit la présence d’une association toute proche et de confier cet emploi à un jeune en réinsertion.

Reproductibilité & perspectives d'évolution

Parmi les facteurs qui ont pu favoriser l’émergence d’un tel projet, citons en particulier le partenariat entre le Brussels Beer Project et Delhaize, une chaîne de grandes et moyennes surfaces belge, qui leur a garanti à la fois un apport régulier en invendus de pain et un débouché pour la Babylone, la bière « circulaire ». La forte promotion de cette bière a contribué à ce qu’elle trouve un marché stable.

Copyright CirculAgronomie 2020