Circul 
Agronomie

Humus & Associés

Recyclage

 FRANCE

Web: humusetassocies.org

Contact: contact@humusetassocies.org

Localisation: Toulouse

Secteur: Fin de Vie

Date de création: 2012

Date de rencontre: Juin 2020

Maturité du projet: Pérenne

Entre prévention et gestion des biodéchets de proximité, l’association s’engage à valoriser la matière organique en ville dans la région de Toulouse.

Aperçu

L’association Humus & Associés a été créée en 2012, à l’initiative d’une animatrice à l’environnement souhaitant mettre en place un projet de valorisation des déchets de cuisine. L’association a créé un partenariat avec Toulouse Métropole, un établissement public de coopération intercommunale composé de 37 communes, afin de proposer une solution de compostage collectif au sein des collectivités. Ce partenariat historique a été renouvelé de 2020 à 2024, et permet à l’association d’être l’acteur accompagnateur des installations de compostages collectifs de Toulouse Métropole.

Carte de Toulouse Métropole

– 250 sites de compostages installés depuis 2012 avec Toulouse Métropole (+ d’autres collectivités)

– 1 résidence c’est entre 15 et 20 et jusqu’à 40 foyers utilisateurs, soit 200-300 L et  jusqu’à 1000 L de compost par an 

– 1 restauration collective c’est jusqu’à 1000 repas par jour, soit 2000 à 3000 L (1 à 2 T) de compost par an

  • Recyclage

 

Toulouse et ses alentours est une zone urbanisée dense. En effet, en 2016, 66,9% des logements était des logements collectifs (type appartements). [1]  Un habitant en France produit en moyenne 354 kg de déchets ménagers par an, dont environ la moitié est constitué de biodéchets. [2] Avec plus de 760 000 habitants au sein de Toulouse Métropole (tout type de logement confondu), plus de 90 000 T de biodéchets est produit chaque année par l’ensemble des habitants en appartement. [1]

Humus & Associés s’est associé avec Toulouse Métropole afin de proposer une solution de compostage de ces biodéchets aux résidences de l’ensemble des 37 communes. En installant des sites de compostage au sein de chaque résidence, l’association permet une valorisation de la matière organique locale et en gestion partagée. 

Pour plus d’informations sur qu’est-ce que le compost et comment bien réussir son compostage, Humus & Associés y dédie une page sur leur site internet.

fonctionnement du projet

Pour écouter le témoignage de résidences ayant installé des composteurs, tu peux regarder la vidéo tout en bas de l’article !

Les actions de l’association se divisent en 3 grands axes : sensibilisation & animation, accompagnement à l’installation de composteurs et formations professionnalisantes. 

Humus & Associés a pour objectif de sensibiliser le grand public aux enjeux environnementaux, dont le gaspillage alimentaire et le compostage. L’association organise une grande variété d’événements comme des stands d’information, des ateliers de pratique, des ateliers-conférences dans des entreprises … 

Par exemple, en Novembre 2019, lors de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, l’association est intervenue à la Banque Postale, sur un marché et au Village Zéro Déchet créé par une commune proche de Toulouse pour présenter leur système de compostage de proximité et comment faire du compostage de qualité chez soi. 

L’association possède également un espace info biodéchets. Ce centre de ressources et d’information permet aux citoyens de se renseigner sur la valorisation de la matière organique.

L’activité principale d’Humus & Associés, grâce à leur partenariat avec Toulouse Métropole, est de mettre en place des sites de compostage au sein de résidences. C’est une démarche volontaire et citoyenne de la part des résidences, d’appeler l’association pour les accompagner à mettre en place un site de compostage de proximité. Aujourd’hui, ce sont 250 résidences de Toulouse Métropole qui ont installé des sites de compostage avec l’aide de l’association.

L’association ne fournit pas le matériel et ne prend pas en charge l’installation du composteur, ceci est à la charge de Toulouse Métropole. Une fois le composteur installé, l’association propose des formations et un accompagnement pour que les habitants des résidences prennent de bonnes habitudes pour entretenir leur compost et faire durer le projet sur le long terme. Le bon niveau de processus de compostage est également garanti grâce à une personne nommée comme référent, qui peut suivre des formations plus poussées pour bien connaître les méthodes de compostage. 

Le compost peut être uniquement utilisé au sein des résidences. En effet, suite à l’arrêté du 9 avril 2018, les matières compostées dans le cadre de compostage de proximité doivent être utilisées localement pour l’usage propre des gérants de ce compost. On entend par compostage de proximité, un compostage qui regroupe des particuliers et/ou des associations et/ou des professionnels de la restauration et/ou des collectivités, producteurs de déchets de cuisine et de table. [5] Ainsi, tous les restes de cuisine ainsi que les déchets verts des jardins peuvent être valorisés en compost à destination des résidents. En moyenne, 15 à 20 foyers participent à l’entretien du site de compostage, ce qui permet de générer entre 200 et 300 L de compost par an, ce qui reste facilement absorbable. Ainsi, le compost peut être utilisé par les habitants de la résidence pour leur propre usage mais aussi pour amender les sols, les massifs de fleurs, les haies des espaces verts communs. 

Une telle démarche a un réel intérêt social. Cela permet de mettre en place un projet commun qui a du sens et est utile pour chacun. Il faut mettre en place une certaine organisation pour atteindre une autonomie au sein de la résidence pour autogérer le compost. C’est un biais pour recréer du lien, un prétexte pour recréer une dynamique dans les résidences, et parfois, les premiers pas pour organiser un jardin partagé.

Jardin de résidence avec composteur 

L’association étend sa démarche auprès de la restauration collective, comme les cantines d’entreprises. Elle travaille avec l’association Pro-portion en amont pour sensibiliser le personnel au gaspillage alimentaire et comment le réduire. Après avoir évalué la quantité de biodéchets jetés chaque jour et les pratiques du personnel de cuisine, Pro-portion propose un plan d’action permettant de réduire le gaspillage alimentaire d’au moins 10% dès la première année. Humus & Associé peut ensuite proposer un site de compostage aux dimensions adaptées, ce qui permet de diminuer le coût d’investissement de l’entreprise. 

L’association travaille généralement avec une cantine de restauration collective pendant une année, le temps de sensibiliser les agents au compostage, de réorganiser la chaîne de cuisine et de service pour limiter le gaspillage alimentaire et de mettre en place le site de compostage. Ce système est adapté pour des restaurants d’entreprise qui distribuent jusqu’à 1000 repas par jour, car tout le compost généré (entre 1 et 2 tonnes par an) peut être utilisé en interne (par les salariés et pour les espaces verts de l’entreprise). Si l’entreprise possède des espaces verts, elle peut également valoriser ses déchets verts en les incorporant dans le compost. 

Les déchets verts sont en effet des biodéchets présents en très grande quantité et qui ne peuvent pas être valorisés par les déchèteries. En 2013, 5,9 millions de tonnes de déchets verts ont été comptabilisés par l’ADEME en France, dont 60% se retrouvent en déchèterie. [4] Humus & Associés a donc décidé de proposer une solution aux déchèteries de la région pour leur permettre de valoriser les déchets verts en compost. L’association souhaite également faire des actions de sensibilisation auprès des jardiniers d’espaces verts publics notamment pour qu’ils puissent valoriser eux mêmes leurs déchets verts plutôt que de les amener à une déchèterie. Ceci permet de réduire les transports de déchets et de réduire la quantité de déchets jetés qui seront incinérés ou enfouis en déchèterie. Par exemple, la tonte de pelouse peut être utilisé en paillage pour protéger les sols ou bien l’herbe peut être moins tondue pour reconstituer des zones de prairie naturelle.Un jardin pédagogique a été créé dans une déchèterie pour mettre en évidence ce type de solutions.

L’association propose des formations professionnalisantes multiples : 

– pour les référents de site de compostage collectif (résidence ou restauration collective). La personne désignée sera capable d’animer le groupe afin de bien respecter le process de compostage et obtenir un compost de qualité. 

– pour devenir “guide ou maître composteur” et former soi-même d’autres personnes. Cette formation sur plusieurs jours permet d’obtenir un diplôme reconnu. La formation aborde  notamment les principes techniques et pratiques de la gestion domestique des déchets de jardin et des déchets de cuisine et l’information des différents publics.  

Un composteur en maturation

Le brun (matière végétale) apportant la ressource en carbone au compost

Des bacs partagés installés au sein d’une résidence 

Un jardin partagé d’une résidence Toulousaine

approche de développement durable

Le compostage a plusieurs vertus environnementales dont : 

  • la valorisation de déchets organiques qui seraient incinérés ou enfouis
  • l’amélioration de la qualité des sols (nutritivement et structurellement)
  • l’augmentation de la biodiversité dans les sols (cela favorise la présence de faune et de flore de décomposeurs)
  • la substitution aux engrais chimiques

Le compostage de proximité permet une autonomie de ses usagers pour s’approvisionner en compost : pas de transport, pas de compostage mécanique qui consomme de l’énergie.

La valorisation des déchets verts par les jardiniers permet également de limiter la quantité de biodéchets jetés et réduit les aller retours fait à la déchetterie.

Selon une étude récente de l’ADEME, le coût direct moyen des pertes et gaspillage de matières premières s’élève à 0,27€/repas. Si on y ajoute les coûts indirects (notamment le temps passé et l’énergie consommée pour préparer les repas, facture de déchets), le montant s’élève à 0,68€/repas. [3] 

Ainsi, il y a un réel intérêt économique de travailler à diminuer le gaspillage alimentaire et mettre un compost pour valoriser les déchets organiques. L’association a déterminé que l’investissement que nécessite le site de compostage, l’accompagnement et les formations, par rapport aux charges de collecte, sont 5 à 10 fois inférieurs en temps et en argent. En moyenne, en 3 ans, le coût des actions conjointes de réduction de gaspillage et l’installation du site de compostage est amorti par rapport aux coûts de collecte, que ce soit pour les collectivités ou les entreprises.

Mettre en place un site de compostage permet de redynamiser une résidence en rassemblant ses habitants autour d’un projet commun sur le long terme. Cela permet souvent de recréer du lien social puisqu’il est nécessaire de mettre en place une organisation entre les résidents. 

L’association sensibilise le grand public et les entreprises aux enjeux du gaspillage alimentaire et du compostage. 

Au sein des cantines collectives, le site de compostage permet de dégager du temps de travail pour les agents. Les compétences acquises sont valorisées et inscrites sur leur fiche de poste. La gestion du site de compostage devient une partie intégrante de leur métier.

Reproductibilité & perspectives d'évolution

Les difficultés du projet résident en amont : les démarches sont longues, fastidieuses et rédhibitoires pour la mise en place du composteur en résidence. Comme c’est une demande collective des résidences, il faut que tous les habitants soient d’accord, faire voter le projet auprès du conseil syndical et avoir l’accord de la commune.

Cependant, une fois cette étape passée, le projet peut être mis en place et, grâce au niveau élevé d’accompagnement par l’association, est toujours un grand succès. En effet, les référents de site doivent suivrent plusieurs formations, ce qui permet de garantir un bon processus de compostage. Ainsi, depuis 2012, tous les sites de compostage installés ont été un succès. Aucun site ne s’est transformé en lieu de décharge ou de poubelle, comme pourrait le craindre certains lors de la mise en place d’un tel projet. 

Pour la restauration collective, il y a malheureusement peu d’associations qui font de l’accompagnement comme Humus & Associés. Les seuls acteurs que l’on pourrait qualifier de “concurrents” sont les entreprises de collecte de biodéchets, leur travail est complémentaire à celui de l’association. En effet, le compostage de proximité est justifié en-deçà d’un certain volume de déchets produits. Par exemple, lorsqu’une cantine sert plus de 1000 repas par jour, la quantité de biodéchets produite devient trop importante. Le compostage devient alors une contrainte et non plus une solution pertinente pour les salariés qui s’en occupent. Ainsi, la solution proposée par l’association est idéale pour des petites structures. Pour des plus grosses structures, un système de collecte et de compostage en circuit court proposé par Les Alchimistes (voir article) par exemple est une solution idéale pour valoriser leurs biodéchets. 

L’association a pour objectif de continuer à mettre en place des composteurs dans les résidences de Toulouse Métropole. Elle souhaite notamment trouver des solutions adaptées pour des zones ultra urbanisées sans espaces verts, en mettant en place les sites de compostage dans les espaces publics par exemple. Elle souhaite également développer son activité davantage auprès de la restauration collective et des producteurs de déchets verts, afin de tisser un lien solide entre des biodéchets de la cuisine et des biodéchets verts, ce qui permet un compostage de qualité. En effet, pour avoir un compost de qualité, il faut associer les déchets verts riches en carbone avec des restes de nourriture, riches en azote. 

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire a avancé la date de généralisation du tri à la source des biodéchets au 31 décembre 2023. [6] Tous les producteurs de biodéchets auront l’obligation de les trier à la source (même les particuliers). Les collectivités doivent proposer des solutions aux citoyens et aux entreprises pour pouvoir trier les biodéchets. Une débouchée pertinente est donc le compostage de proximité. Ainsi, l’association Humus & Associés pourrait avoir un rôle clé dans la mise en place de telles démarches, grâce à son expérience de plus de 8 ans. Dans ce cadre, la mise en place d’un site de compostage au sein d’une résidence ne serait plus une démarche volontaire de la part de ses habitants mais plutôt un service nécessaire proposé par la collectivité. Ainsi, le succès d’un tel projet dépendra de la motivation de la résidence à s’impliquer ou non dans le compostage de ses biodéchets. 

Notre rencontre avec l’association Humus & Associés a été très enrichissante. Nous avons découvert les avantages d’un compostage de proximité. 

Son travail est en complémentarité avec des entreprises comme Les Alchimistes puisqu’elle  propose des solutions de compostage à plus petite échelle. Ceci permet de réduire au maximum les coûts économiques et environnementaux de la logistique et du transport mis en place pour une collecte et un compostage de biodéchets. Enfin, les espaces verts présents dans les résidences permettent une valorisation facile du compost.

Copyright CirculAgronomie 2020