Cocott'arium

Cocott'arium, avec du vieux on fait du n'oeuf

  FRANCE

Web: https://cocottarium.fr/

Contact: contact@cocottarium.fr

Localisation: Presles (95)

Secteur: Fin de vie

Date de création: 2018

Date de rencontre: novembre 2020

Maturité du projet: En développement

Aperçu

Née en 2015 lors du concours Jardin Jardin, Cocott’arium est une initiative menée par Aurélie Deroo qui propose la mise en place de poulaillers urbains permettant de valoriser les biodéchets. Ces déchets alimentaires nourrissent les poules dont les œufs sont récoltés par les utilisateurs du cocott’arium. Ce cercle de valorisation vertueux permet de produit des aliments en utilisant des déchets alimentaires

Aurélie s’investit pleinement dans son projet en janvier 2017 et inaugure son premier cocott’arium dans le 95 en janvier 2018.

  • 50 poules
  • 10000 oeufs
  • 8 t/an déchet recyclé
  • 8 t/an déchets compostés
  • 15m2 (potager)
  • 10 clients (entreprises et communes)
  • d’écailles de saumon jetées / mois
Allongement de la durée de vie : 
  • Les poules des cocott’arium sont  principalement issues des élevages de poules pondeuses. Ce sont les poules réformées au bout de 18 mois, qui sont sauvées de l’abattoir et continuent de pondre paisiblement dans les cocott’arium. Des poules de races sont également proposées pour valoriser la diversité et présenter des poules au
  •  plumage de différentes couleurs et à la production d’œufs de couleurs bleu, blanc, marron etc…
  • Les déchets  alimentaires utilisés pour nourrir les poules entament une seconde vie en représentant 80% de l’alimentation des poules. Ils sont donc perçus ici comme une ressource.
Consommation responsable :
  • Sensibilisation au gaspillage alimentaire: les utilisateurs sont amenés à réfléchir à leur production de déchets alimentaires. En se posant la question de ce qu’on jette, on en vient à
     se poser la question de ce que l’on mange.
Recyclage :
  • Ce projet trouve son essence dans le recyclage des biodéchets en les valorisant en source nutritive pour les poules pondeuses. A ce stade 8 tonnes de déchets sont recyclés par an.

fonctionnement du projet

Pour écouter Aurélie présenter le projet, tu peux regarder la vidéo tout en bas de l’article !

La loi relative à la transition énergétique[1] du 17/08/2015 dont l’un des 6 objectifs est de diviser par deux le volume de déchets produits d’ici 2050 et concerne tous les acteurs du territoire : citoyens, entreprises, pouvoir public.

Qu’est ce qu’un biodéchet et pourquoi les trier ?

Un biodéchet est un déchet alimentaire (épluchure de légume…) ou un déchet naturel biodégradable qui peut être valorisé en compost.

Dans cette loi, se pose la question de la gestion des biodéchets. 

Ces déchets doivent être séparés des autres puisque leur enfouissement et l’absence d’oxygène est favorable au phénomène de fermentation libérant du méthane. Or le pouvoir de réchauffement global du méthane est 25 fois supérieur à celui du CO2. Il participe donc activement au réchauffement climatique.

Il devient donc urgent de valoriser au mieux nos biodéchets.

Comment valoriser le biodéchets ? 

Les biodéchets peuvent être valorisés par différents processus :

  • compost
  • épandage
  • méthanisation -> production de biogaz

Ces réactions ont l’avantage de permettre le retour au sol de la matière.

Quelques dates clé dans la gestion des biodéchets ?
  • 01/2012 : les gros producteurs de déchets (120t/ 1500 L d’huile alimentaire par ans) s’engagent à trier les biodéchets et les valoriser dans des filières adaptées
  • 01/2016 : abaissement des volume à 10 t et 60L
  • d’ici 2025 : chaque français devra disposer d’une solution de tri à la source de ses déchets alimentaires.

Cocott’arium propose tous les services découlant de la mise en place et de l’entretien d’un poulailler participatif, à destination des entreprises et des communes :

  • l’installation du poulailler (structure métallique ou en bois) pouvant accueillir jusqu’à 4 poules. 
  • la livraison trimestriel des consommables (céréales bio et anti-fongique) et de la litière en chanvre et ainsi biodégradables (adaptée aux dimensions des poulaillers)
  • une formation sur la gestion du poulailler à destination des utilisateurs
  • le service vétérinaire (transport et soins)
  • les accessoires: collecteurs de déchets, abreuvoirs, mangeoires, composteurs, bacs potager, etc.

Les utilisateurs réduisent leur déchets alimentaires par une valorisation de ces derniers en aliments pour poules pondeuses. Ils récupèrent le fruit de cette valorisation: des œufs frais gratuits à récupérer tout au long de l’année.

approche de développement durable

Le tri des biodéchets permet de les valoriser au mieux. En effet, il est important de les séparer des autres déchets afin d’empêcher le processus de dégradation intervenant au cours de leur enfouissement. Cette réaction entraîne la production de méthane, gaz ayant un rôle majeur dans le réchauffement climatique.

La valorisation des biodéchets permet ainsi de réduire la production de ce gaz à effet de serre.

Selon une étude récente de l’ADEME, le coût direct moyen des pertes et gaspillage de matières premières s’élève à 0,27€/repas. Si on y ajoute les coûts indirects (notamment le temps passé et l’énergie consommée pour préparer les repas, facture de déchets), le montant s’élève à 0,68€/repas. [2] 

Ainsi, il y a un réel intérêt économique à travailler à diminuer le gaspillage alimentaire et à valoriser les déchets organiques. 

Cocott’arium propose un service d’entretien des poulaillers en partenariat avec le prestataire de service Pro-Insert qui favorise l’insertion durable sur le marché du travail. [3]

La présence d’un cocott’arium permet de dynamiser le site d’accueil de ce dernier et de recréer un lien social entre les habitants d’un même quartier ou les collaborateurs d’une entreprise.

Reproductibilité & perspectives d'évolution

Ce modèle de valorisation des biodéchets peut être adapté chez les particuliers disposant d’un espace en extérieur.

A l’heure actuelle, deux services sont proposés : la collecte des déchets alimentaires et la récupération des œufs. 

Les poulaillers entraînent une production importante de déchets : litières, fientes et restes de nourriture. Cocott’arium souhaite développer un service de potager collaboratifs visant à utiliser le compost produit par le poulailler. Pour le moment seulement 15m² de potager ont été installés.

Cette valorisation permet d’utiliser une grande quantité de biodéchets: une poule pouvant consommer jusqu’à 400g de déchets par jour. 

L’efficacité de cette valorisation de déchets rend l’initiative de Cocott’arium intéressante.

Mentions légales

Copyright CirculAgronomie 2020