Circul 
Agronomie

KGC

Approvisionnement durable

Résultat de recherche d'images pour   CAMBODGE

Web: http://kgc-cambodia.com/

Localisation : Phnom Penh, Cambodge

Secteur : Manufacture-Transformation

Date de création : projet lancé en 2012

Date de rencontre : Mai 2019

Maturité du projet: Mature et pérenne

Des déchets de coco au charbon.

Aperçu

Pour visiter notre prochaine initiative, il faut s’aventurer au cœur du quartier industriel de Phnom Penh pour y trouver Khmer Green Charcoal (KGC), la première et unique usine de charbon responsable cambodgienne.

Au Cambodge, l’industrie du charbon de bois est une question complexe : bien qu’elle soit une des causes – sinon la principale – de la déforestation, elle reste une source de revenus pour une part significative de la population et plus de 80% de la population cuisinent avec. C’est un secteur qui représente 100 millions de dollars.

Créé en 2009, KGC a pour objectif de réduire l’impact du charbon de bois sur les forêts en proposant un charbon de haute qualité fabriqué à partir déchets de coques de coco et des résidus de charbon de bois. Ce processus de production conduit à un charbon qui peut brûler jusqu’à 5 fois plus longtemps que son homologue en bois, sans fumée ni étincelles.

 » Notre charbon vert est un peu plus cher que les autres au kilo, mais il est plus performant et rentable », explique Francesco, qui gère le projet depuis 2 ans.

Khmer Green Charcoal ne cible pas la population la plus aisée de la population cambodgienne pour clients, mais la « population moyenne ». Et leur efforts ont été récompensés : l’usine emploie désormais 40 personnes, pour la plupart en difficulté de réinsertion sociale – un autre engagement durable de la part de KGM.

L’usine produit actuellement 100 tonnes de charbon par mois – chiffre impressionnant qui ne représente cependant qu’1% de la demande de charbon de bois à Phnom Penh. La prochaine étape consiste à construire une nouvelle usine pour augmenter la production et répliquer le modèle dans des pays similaires au Cambodge.

« Nous ne nous implanterons pas dans des régions où la forêt n’est pas menacée par la production de charbon de bois. Cela n’aurait pas d’intérêts d’un point de vue environnemental », explique Carlo, le directeur général de KGC. « Ce que nous voulons, c’est mettre à disposition des pays où l’industrie du charbon est profondément ancrée une alternative plus propre au charbon de bois. »

Aujourd’hui, Khmer Green Charcoal permet de sauver 1 hectare de forêt tous les 3 jours, et on peut s’attendre à ce que ce chiffre augmente dans les années à venir.

Si vous souhaitez en savoir plus, accédez à l’article détaillé en cliquant ici !

Copyright CirculAgronomie 2020