Circul 
Agronomie

SMICVAL

Recyclage

  FRANCE

Web: www.smicval.fr

Localisation: Saint Denis de Pile, France

Secteur: Fin de vie

Une collectivité s’occupant de la gestion des déchets et de leur valorisation.

Aperçu

Le Syndicat Mixte Intercommunal de Collecte et de Valorisation du Libournais Haute-Gironde (SMICVAL) est une collectivité qui collecte et transporte les déchets ménagers et assimilés produits de 138 communes du Libournais en Gironde, soit de plus de 200 000 habitants.

Carte représentant les activités du SMICVAL

Le SMICVAL possède 7 centres et plateformes destinés à la collecte et au traitement des déchets.

  • Superficie de 15 hectares
  • 250 employés
  • 12 déchetteries
  • budget de 30 millions d’euros/an
  • une vingtaine de projets d’économie circulaire bientôt accompagnés
  • 40 filières de tri différentes
  • 2426 téléchargements de l’application Smicval&Vous en 2017

fonctionnement du projet

La collecte se fait en porte à porte ou par apport volontaire, différencié en 3 catégories de déchets :

  • les déchets occasionnels : encombrants, végétaux, gravats
  • les déchets des ménages en collecte sélective :
    • déchets recyclables → emballages, papier, verre
    • déchets fermentescibles → biodéchets pour la fabrication du compost
  • les Ordures Ménagères Résiduelles (OMR) : déchets des artisans, petits commerces et administrations, assimilés aux déchets ménagers.

La collecte au porte à porte se fait via le ramassage des bacs dédiés, alors que l’apport volontaire centralise les déchets à la déchetterie.
Les différents déchets sont ensuites acheminés vers les centres de tri puis vers les filières de valorisation adéquates. Ces filières peuvent être gérées par un éco-organisme ou directement par la collectivité. Elles concernent un grand nombre de produits et en fonction de leur nature, leur devenir sera différent.

Le devenir des déchets (source : smicval.fr)

Zoom sur l’opération Evolution
L’opération Evolution (lancée en septembre 2017) a pour but de réduire la production de déchets destinés à l’enfouissement et d’encourager le recyclage. Désormais la collecte des ordures ménagères et recyclables se fait tous les 15 jours et celle des biodéchets (correspondant aux restes alimentaires) est hebdomadaire. De plus les tournées ont été ré-équilibrées pour améliorer la sécurité des collectes et les conditions de travail des employés.

Le devenir des déchets organiques : le compost biologique
Les végétaux et biodéchets ménagers collectés servent à la fabrication de composts biologiques. Le compost issu des végétaux est vendu aux viticulteurs de la région alors que celui issu des biodéchets ménagers est vendu aux particuliers.
En chiffres, cela représente 120 000 T de déchets organiques sur une année dont 20 000 T de végétaux qui produisent 6 000 T de compost.
La composition du compost biologique est suivie et contrôlée deux fois par an par un organisme certifié pour attester d’une qualité biologique.
Depuis 4 ans, le SMICVAL valorise également les déchets organiques de taille importante en plaquettes de bois énergie.
Devenir d’autres déchets :
Les emballages :
Les différents emballages (notamment ceux de nos produits alimentaires) sont triés puis compactés et rassemblés en blocs à destination d’usines spécifiques de recyclage. Ce tri n’est cependant pas parfait et présente 20% d’erreures qui sont :

  • soit retravaillées pour fabriquer un combustible utilisé ensuite en cimenterie
  • soit broyées et envoyées en Espagne pour en faire une matière combustible.

Cela représente 50kg/hab/an sur les 600kg/hab/an produit au niveau de la zone du SMICVAL.
Le bois :
Le bois collecté est envoyé dans le département des Landes pour en faire des panneaux de particules.

Le  Smicval market : le supermarché inversé
Le SMICVAL a ouvert son supermarché inversé qui fait un tabac dans la région. Les habitants peuvent y déposer et se servir dans les rayons des “déchets de chacun” qui sont tout simplement les objets et matériaux pouvant encore être utilisés mais non désirés et qui auraient fini à la déchetterie. L’idée est de montrer que ce que l’on pense être des “déchets” sont en fait toujours des ressources.
Actions de communication
Le SMICVAL mène également des actions de communication pour sensibiliser la population à produire moins de déchets et à mieux trier. L’application smartphone Smicval&Vous a été créée en octobre 2017 en support de l’Opération Evolution. Elle permet d’informer les usagers des jours de collecte et d’envoyer des notifications la veille des jours de collecte des différents bacs. Un mémo du tri a également été distribué à chaque foyer pour récapituler et rappeler les règles de tri.

approche de développement durable

  • réduction de l’enfouissement et augmentation du tri grâce aux actions de communication
  • réduction du nombre de déchets produits par habitant dans la zone du SMICVAL
  • pour diminuer l’impact même des activités du SMICVAL :
    • actions pour maintenir la biodiversité sur les centres de tri et de collecte : plantation de bulbes pérennes, installation de nichoirs
    • campagnes de traitement des lixiviats et d’excavation des terres polluées de deux anciens centres d’enfouissement
    • équipement ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’environnement)
  • utiliser de manière optimale les ressources déjà présentes permettrait de réaliser des économies financières à différentes échelles
  • en pôle recyclage : +64% de recette en 2017 avec une baisse de 9% des tonnages
  • changement de regard de la population sur la notion de déchets

limites & perspectives d'évolution

Les valeurs de rejets dans le milieu naturel dû à l’activité du SMICVAL restent non satisfaisantes sur certains paramètres, même si l’impact reste faible. Des progrès sont encore à faire pour limiter l’impact environnementale de l’activité de la collectivité même si ces derniers non pas évolués et que l’on peut considérer que cet impact est compensé par tous les procédés en faveur de l’environnement que réalise le groupe.

Certaines activités restent difficiles et risquées pour les agents du SMICVAL.

Le Nord-Est de la Gironde est considéré comme un croissant de la pauvreté, c’est pourquoi l’économie circulaire apparaît comme un réel levier de création d’emploi permettant également la préservation des ressources. Le SMICVAL a décidé de créer et d’héberger une association, nommée Nouvel’R, qui accompagnera des projets d’économie circulaire, tel un incubateur, au sein de nouveaux locaux (le Hot Spot), construits à partir de matériaux recyclés et réemployés à 90%.

Le SMICVAl a également pour ambitions de redynamiser le tri et de déployer de nouvelles filières de recyclage.

Lexique

  • Lixiviat : liquide résiduel engendré par la percolation de l’eau et des liquides à travers une zone de stockage de déchets, de produits chimiques ou tout simplement un sol contaminé par des polluants.

Copyright CirculAgronomie 2020